Actu-Green

Des photos satellites pour contrôler les forêts du Cameroun et de la R.D. du Congo

Une société française va aider le « deuxième poumon du monde » à suivre l’évolution de ses précieuses forêts tropicales.

 

La technologie à l’aide de la nature

Les forêts du Bassin du Congo représentent 22% du couvert forestier mondial. C’est la plus grande zone forestière après l’Amazonie. Elle constitue un réservoir de carbone de plus de 56 gigatonnes. Sa gestion durable est essentielle dans la lutte contre le changement climatique. Pourtant, la déforestation fait des ravages, avec son escorte de conséquences néfastes : réduction de la production agricole, des sécheresses, des inondations, une raréfaction des pâturages, etc.

L’observation spatiale est utilisée depuis longtemps par les professionnels du secteur. C’est un outil d’aide à la décision pour la planification et la gestion des forêts, les travaux d’inventaire et la cartographie forestière. L’imagerie satellite SPOT, qui peut couvrir de 20 à 2,50 mètres à chaque photo, permet un suivi précis du couvert forestier.

Une coopération active

Le ministre camerounais de l’Environnement, de la protection de la nature et du développement durable, Pierre Hele, et la société française Astrium Geo Information Services ont signé un accord le 1er juin 2012. Ce contrat permet au Cameroun d’acquérir des images satellites de ses surfaces boisées.

Vincent Kasulu Seya Makonga, Directeur du développement durable de la République Démocratique du Congo, et membre de la FCCC de l’ONU se félicite aussi du déploiement de ce projet dans son pays:

« Les données SPOT constituent une source primordiale d’information. Elles apportent une réelle valeur ajoutée dans le cadre de REDD+ (Réduction des émissions provenant de la déforestation et de la dégradation de la forêt) ».

Les gestionnaires vont analyser ces données et mieux les utiliser, afin de guider leurs choix stratégiques. Ainsi, des scénarios pourront être préparés : type de déforestation et de dégradation de la forêt. Ils seront utiles à l’établissement des plans climat nationaux.

La France s’engage dans la lutte

Ce contrat fait partie d’un projet français à long terme qui offre des images satellite SPOT aux administrations, aux institutions publiques et aux ONG de gestion durable des forêts en Afrique centrale. Dans le cadre de ce projet, la France versera 10,6 millions de dollars pour l’ensemble des pays du bassin du Congo.

En faisant ainsi la promotion du mécanisme REDD, les gouvernements renforcent leur engagement dans la lutte contre le changement climatique.

Pour en savoir plus : afd.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :