Actu-Green

Développement durable : Le Sénégal veut créer 100 éco-villages cette année

(AfriqueCroissanceVerte) La préservation des ressources naturelles et la promotion du développement durable demeurent une priorité pour les gouvernements africains. Au Sénégal compte créer 100 éco-villages cette année. Pour réussir sa mission, le Réseau panafricain des éco-villages a décidé d’impliquer la communauté éducative dans la sensibilisation et l’information. Le lycée Lamine Guèye de Dakar a été choisi comme établissement pilote.

Cette année, l’objectif planifié est de créer 100 éco-villages à travers tout le territoire national, a indiqué le directeur l’Agence nationale des éco-villages (Anev), le colonel Demba Mamadou Bâ. En attendant, le réseau panafricain des éco-villages, en partenariat avec la fondation Aïdara Chérif, va doter la région de Ziguinchor de 3 éco-villages.

Un éco-village est une communauté traditionnelle ou intentionnelle conçue de manière participative dont le but principal est de lutter contre  la dégradation sociale et celle de  l’environnement naturel. Le Sénégal compte une quarantaine d’éco-villages, installés par le réseau national. Plusieurs activités économiques s’y déroulent. Selon le Dr Ousmane Aly Pam, président du réseau panafricain, « les éco-villages se veulent d’abord promoteurs du consommer local, de la préservation de l’environnement, bref du développement durable ».
Mais pour y parvenir, il va falloir une implication de toutes les couches de la société. C’est pourquoi, le réseau panafricain et ses partenaires se sont appuyés sur la communauté éducative pour une large sensibilisation à la base. Aussi, le lycée Lamine Guèye a-t-il été choisi pour servir d’établissement pilote dans la promotion. Un choix qui a  réconforté les élèves et les autorités scolaires dudit lycée. Devant les autorités gouvernementales et les invités, les élèves ont dit leur engagement et leur volonté à porter le combat. Ils ont fredonné un  hymne dédié au développement durable.

Le proviseur du lycée Lamine Guèye, après avoir salué ce nouveau partenariat, a suggéré qu’on intègre, dans les programmes scolaires, un module sur l’environnement et le développement durable. Un point de vue partagé par  le colonel Demba Mamadou Bâ. Il s’est félicité de cette initiative qui consiste à impliquer le monde scolaire dans la promotion des éco-villages. Colonel Bâ se dit convaincu que la réalisation du projet éco-villages passera par son appropriation par la base. Car, estime-t-il, les établissements scolaires, les instituts et les universités constituent des viviers dans lesquels on peut enseigner les notions d’éco-villages  et de conservation de l’environnement.

Auteur: Pape Coly NGOME

Source: Le Soleil

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :