Actu-Green

CENTRALE SOLAIRE: L’ACTE 1 DE LA STRATÉGIE

SM a présidé la cérémonie de lancement des travaux de la 1ere phase de la centrale de Ouarzazate. Un projet ambitieux et innovant.

SM a présidé la cérémonie de lancement des travaux de la 1ere phase de la centrale de Ouarzazate. Un projet ambitieux et innovant.

(AfriqueCroissanceVerte) La centrale solaire de Ouarzazate fera du Maroc une plateforme modèle pour le développement de l’industrie des énergies renouvelables à l’échelle mondiale.

Le coup d’envoi des travaux de construction du complexe solaire a été donné vendredi 10 mai en présence du Souverain. D’une puissance de 160 MW, cette centrale à concentration CSP est la première phase du complexe de 500 MW prévu dans cette ville.

Une étape cruciale dans la mise en œuvre du Plan solaire marocain initié dans le cadre de la stratégie énergétique du Royaume, qui fait du développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique une priorité nationale.

L’adjudicataire de l’appel d’offres pour la construction et la gestion de cette centrale, le Saoudien Acwa Power devra livrer les premiers kilowattheures en 2015. Le groupe, qui a choisi un consortium espagnol (Acciona-Sener-TSK), va investir près de 1 milliard de dollars tout en produisant de l’électricité solaire à un tarif de 1,62 DH/k Wh.

La centrale solaire de Ouarzazate pourrait jouer le rôle de catalyseur de la création d’une véritable filière industrielle spécialisée. Les entreprises qui ont développé des compétences grâce au programme de l’électrification rurale pourraient monter sur la chaîne de valeur en se diversifiant dans de nouveaux métiers.

D’ailleurs, pour accompagner l’émergence de ce tissu industriel, trois instituts ont été lancés à Tanger, Ouarzazate et Oujda. Dans cette dernière ville une zone industrielle dédiée aux technologies énergétiques a également été lancée.
Dans le cahier des charges, l’intégration industrielle est fixée à 30%. Elle pourrait atteindre 40% voire plus, selon le ministère de l’Energie. « Le groupe Acwa Power a trouvé des fournisseurs au niveau national mais il est toujours à la recherche d’autres. Plus le taux d’intégration est important, plus le coût de revient de l’installation sera bas», avait déclaré Fouad Douiri à L’Economiste. La demande porte sur des travaux de génie civil, le câblage et la tuyauterie….des marchés à la portée des entreprises marocaines.
La centrale de Ouarzazate est la première d’une série de quatre autres sites: Aïn Bni Mathar, Foum Al Oued, Boujdour et Sebkhat Tah. L’objectif est de porter les capacités du pays en matière solaire à 2.000 mégawatts d’ici 2020 soit 38% de la puissance installée à fin 2008, et 14% de la puissance électrique d’ici 2020. Le Maroc ambitionne de porter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique à 42%  de la puissance globale installée améliorant ainsi la sécurité énergétique.
A côté du développement de la R&D et des industries énergétiques vertes, le Plan solaire constituera «un modèle de promotion de l’usage des énergies renouvelables », comme l’explique la Banque Mondiale dans un document d’évaluation du projet. Car  il catalysera l’utilisation des ressources solaires marocaines et permettra de fournir l’Europe en énergie verte. L’export portera sur le surplus des besoins du pays et du réseau.
Khadija MASMOUDI

http://www.leconomiste.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :