Actu-Green

Ghana: le projet d’usine de traitement de gaz d’Atuabo relancé par un décaissement de 188 millions

(AfriqueCroissanceVerte) Le groupe chinois Sinopec vient d’accélérer les travaux de construction de l’usine de traitement de gaz située à Atuabo, dans la région occidentale du Ghana, après avoir reçu un paiement de 188 millions de dollars du gouvernement ghanéen, rapporte Ghana Business News le 13 juillet. « Les travaux de construction de l’usine d’Atuabo ont repris de plus belle depuis le 10 juillet après environ deux mois de perturbations suite au paiement d’une facture de 188 millions d’euros au profit de Sinopec. Le groupe chinois et ses sous-traitants se sont engagés à accélérer la cadence des travaux sur le site « , a déclaré le directeur général de Ghana National Gas Company (Ghana Gas), Sipa Yankey. Et d’ajouter : « les récents arrêts des travaux pourraient retarder le délai prévu pour l’entrée en service de l’usine, mais Sinopec a promis de travailler dur pour achever le projet le plus tôt possible ».

Le gouvernement ghanéen a effectué ce nouveau décaissement au profit de Sinopec après avoir reçu une nouvelle tranche d’un prêt de 3 milliards de dollars promis à Accra par la China Development Bank (CDB) pour le financement d’un vaste programme de construction d’infrastructures gazières au Ghana, dont l’usine d’Atuabo. Selon Sipa Yankey, un nouveau décaissement de 120 millions de dollars au profit de Sinopec devrait avoir lieu prochainement. « Cela va permettre à Sinopec de couvrir ses dépenses et de payer ses sous-traitants », a-t-il indiqué. Sinopec réclame à Ghana Gas quelque 400 millions de dollars d’arriérés de paiement. Le projet d’usine de traitement de gaz, dont le coût global s’élève à 750 millions de dollars, devrait être achevé durant le quatrième trimestre de 2013, selon les termes du contrat conclu entre Ghana Gas et Sinopec. Mais ce délai devient d’autant plus hypothétique que plusieurs sous-traitants ont abandonné le site au cours des deux derniers mois.

La situation s’est surtout aggravée durant le mois de juin lorsqu’un navire venu pour inspecter les tuyaux reliant l’usine de traitement de gaz au champ de Jubilee a quitté le site. Selon des sources officielles, Sinopec n’avait pas été en mesure de payer les 30 millions de dollars qu’il devait à ce sous-traitant chargé d’inspecter les tuyaux devant acheminer le gaz vers l’usine.

Source : Agence Ecofin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :