Actu-Green

Comment l’agriculture peut-elle améliorer la nutrition ?

Du champ à l’assiette : comment l’agriculture peut améliorer la nutrition ?

Il semble a priori évident qu’agriculture et nutrition vont de pair : l’agriculture produit la plus grande partie de ce que nous consommons et c’est bien l’alimentation qui est à la base d’une bonne nutrition…
Pourtant, dans de nombreux pays, les zones de forte production agricole sont également celles qui connaissent les plus forts taux de sous-nutrition [1].  Il n’y a donc rien d’automatique !
Ainsi, de la même manière qu’agriculture n’est pas synonyme de sécurité alimentaire, le développement agricole ne conduit pas automatiquement à l’amélioration de la nutrition.
Si la nutrition fait aujourd’hui l’objet d’une attention croissante au niveau international, notamment dans le secteur agricole où se multiplient les initiatives cumulant des objectifs agricoles, alimentaires et nutritionnels, qu’en est-il vraiment ?

« Longtemps oubliée des politiques de développement, la nutrition est pourtant un indicateur essentiel de développement global, car il reflète les résultats convergents d’un grand nombre de politiques sectorielles. »

COMMENT PERMETTRE À L’AGRICULTURE DE CONTRIBUER À LA LUTTE CONTRE LA MALNUTRITION ?

A chaque étape du cycle de l’agriculture et de l’alimentation (production, récolte, stockage, transformation, commercialisation, préparation, consommation), il est nécessaire de prendre en compte des considérations nutritionnelles afin d’améliorer l’impact de l’agriculture sur la nutrition. En effet, prendre en compte la nutrition dès la conception des  politiques et programmes agricoles est le meilleur moyen de s’assurer que  l’agriculture joue un rôle positif en faveur de la nutrition.

La priorité doit être donnée aux aliments répondant à une demande locale (et non pas aux produits pour les marchés internationaux comme les fleurs ou les agro-carburants). Ces aliments doivent être suffisamment nutritifs et diversifiés pour répondre aux besoins alimentaires, caloriques et nutritionnels spécifiques de chaque tranche d’âge, en particulier ceux des jeunes enfants et des femmes enceintes et allaitantes.

Les productions doivent être diversifiées : la diversification des productions agricoles est en effet généralement positive pour les revenus, l’environnement (bio-diversité) et la nutrition, comme l’ont montré de nombreuses études, par exemple de la FAO. Les produits alimentaires diversifiés doivent ensuite être localement transformés et valorisés, en prenant soin de préserver leur richesse nutritive, puis rendus disponibles sur le marché local à un coût accessible pour toutes les catégories de la population, quel que soit leur niveau de richesse.

Assurer une éducation nutritionnelle est également crucial, afin que les achats alimentaires, la préparation des repas et leur consommation permettent des apports nutritionnels optimaux et une alimentation équilibrée à chaque individu.

QUE SE PASSE-T-IL SUR LE TERRAIN ?

ACF en partenariat avec le GRET et le CIRAD a mené une étude au Burkina Faso, au Kenya et au Pérou sur les évolutions ayant eu lieu dans ces pays à fort taux de sous-nutrition.

Un bilan positif :  malgré des contraintes politiques, institutionnelles, techniques et budgétaires fortes,  la nutrition est de mieux en mieux prise en compte par le monde agricole dans chacun de ces pays

Mais certaines contraintes entravent toujours le potentiel nutritionnel de l’agriculture, à savoir :

  •   les politiques agricoles accordent peu d’intérêt à la nutrition. Ainsi, les financements de programmes  agricoles sensibles à la nutrition restent encore très insuffisants.
  • des indicateurs nutritionnels et de consommation alimentaire sont rarement intégrés dans les systèmes d’information agricoles et de suivi-évaluation alors que ces derniers sont essentiels pour permettre aux décideurs de prendre en compte les questions nutritionnelles.
  • Le  niveau de compréhension et d’intérêt pour les enjeux nutritionnels est limité dans les Ministères de l’Agriculture
  • La coordination intersectorielle autour de la nutrition entre l’agriculture et d’autres secteurs est absente ou faible ;

Les expériences du Burkina Faso, du Kenya et du Pérou montrent cependant que s’il existe un soutien politique fort, à force de détermination, il est possible de lever les contraintes existantes.

Au Kenya et au Burkina Faso, par exemple, la nutrition a été prise en compte dans l’agenda du secteur agricole, notamment via l’établissement de plans d’investissement agricole sensibles à la nutrition. Au Burkina Faso, des cours de nutrition sont en train d’être mis en place au sein de l’école nationale d’agriculture, qui forme les agronomes, et, depuis plusieurs années, des indicateurs nutritionnels ont été intégrés dans les enquêtes et statistiques agricoles.

Au Pérou, le mécanisme de coordination interministérielle autour de la nutrition fonctionne de manière très efficace et a permis d’obtenir des résultats considérables en quelques années : la malnutrition chronique a ainsi chutée de 10 points en 5 années, passant de 28,7% à 18,1% entre 2007 et 2012.

Le renforcement des mandats nutritionnels des Ministères de l’Agriculture a permis le travail remarquable de la Direction Economie Domestique au Kenya et la création récente d’une Direction de l’Alimentation et de la Promotion de la Qualité Nutritionnelle au Burkina Faso.

Enfin, au Pérou, le mécanisme de « budgétisation axée sur les résultats », qui lie l’attribution de subventions à l’atteinte d’objectifs communs par plusieurs Ministères, est très intéressant pour la nutrition. => La suite de l’article sur ID4D

, ancien responsable de plaidoyer pour la sécurité alimentaire à Action contre la faim (ACF) 


AfriqueCroissanceVerte est une plate-forme participative traitant des problématiques qui se rapportent au développement durable et à l’économie de l’environnement en Afrique.
Pour en savoir plus, cliquez ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :