Actu-Green

Le chocolat « responsable » serait-il la réponse aux difficultés de la filière cacao ?

(AfriqueCroissanceVerte) Déforestation, travail des enfants, paysans sous-payés : dans les pays où il est cultivé, le cacao n’est pas vraiment synonyme de progrès social. Si les géants du chocolat comme Mars, Mondelez ou Nestlé ne sont jamais aussi bien portés, la filière cacao est à bout de souffle, aussi bien du point de vue social que du point de vue environnemental. Les multinationales agroalimentaires tentent de réagir en annonçant vouloir se convertir au cacao « responsable ». Plusieurs certificateurs de commerce équitable leur proposent un label sur mesure. Mais il semble surtout s’agir, pour les industriels de sécuriser et optimiser leur chaîne d’approvisionnement.

De loin, cela ressemble à une petite révolution. Les géants de l’industrie du chocolat se convertissent au « cacao durable ». 100% de cacao certifié en 2020, a annoncé la multinationale états-unienne Mars (pour l’instant, 20% du cacao acheté par Mars chocolat serait certifié). Certifié, donc – en théorie – plus respectueux des producteurs et de l’environnement. Mars n’est pas la seule à se lancer dans « l’équitable » : le groupe suisse Barry Callebaut, un des leaders mondiaux de la production de chocolat, développe un programme pour soutenir les producteurs dans une démarche de respect de l’environnement. Et aurait atteint les 10% de matières premières certifiées par des organismes de commerce équitable. Dans un secteur aussi concentré, où une poignée d’entreprises se partage le marché (avec Mondelez – qui a repris les marques de Kraft Foods – et Nestlé, Mars est l’un des trois géants mondiaux du chocolat), ces décisions pourraient avoir de fortes conséquences sur une filière aujourd’hui à bout de souffle.

La productivité des cacaoyers ne cesse de chuter. La surexploitation des plantations, principalement en Afrique de l’Ouest (72% du marché mondial), menace l’approvisionnement du marché. Au cours de 2013, plus de quatre millions de tonnes de cacao ont été consommés, 32% de plus qu’il y a dix ans. Et la demande ne cesse de croître : en Asie et dans le Pacifique, la consommation de chocolat augmente chaque année de 25%. Comment garantir qu’il y aura assez de cacao en 2020 ? La production deviendrait trop faible par rapport à la consommation. Et les prix grimperont si la tendance n’est pas inversée. Les géants du chocolat l’ont bien compris : c’est pourquoi ils cherchent aujourd’hui à faire évoluer les pratiques à la base.

Le chocolat ou la forêt

Le premier défi est environnemental. La culture du cacao se fait au détriment de la forêt. Les coûts de production sont élevés : il faut du temps, de la main d’œuvre, un enrichissement des sols. Après une vingtaine d’années d’exploitation, une fois les cacaoyers épuisés, les paysans se tournent vers de nouvelles terres. Sous la forêt, le sol est encore fertile. 14 millions d’hectares auraient été coupés en Côte d’Ivoire pour y planter de nouveaux cacaoyers, soit l’équivalent de quatre grandes régions françaises. Un rapport du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) estime que pour maintenir la production actuelle, il faudrait raser environ 6 millions d’hectares supplémentaires dans les prochaines années. Les forêts du Cameroun sont dans le collimateur. Celles du Vietnam et d’Indonésie aussi. => Lire la suite de l’article en cliquant ici.

Simon Gouin, extrait du site Multinationale.org


AfriqueCroissanceVerte est une plate-forme traitant des problématiques qui se rapportent au développement durable et à l’économie verte en Afrique.
Pour en savoir plus, cliquez ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :